Le Triangle culturel au Sri-Lanka

On commence notre voyage au Sri Lanka par 3 jours dans le Triangle Culturel. Nous prenons le train de Colombo direction Habarana. Le triangle culturel est situé entre ses 3 villes : Kandy, Polonnâruwâ et Anurâdhapura et abritent des ruines datant de 2500 ans, de magnifiques temples et des points de vues magnifiques. La faune et la flore est si sauvage que le dépaysement est total comme hors du temps. Nous avons fait le choix de visiter Sigirya proche de Habarana, Dambulla et enfin Polonnâruwâ principalement. Nous n’avons pas visité de plantations de thé, mais plutôt les temples en tuktuk et le rocher du lion. 

Nous arrivons directement à Habarana avec nos sac à dos dans le triangle culturel. Pour la préparation de votre voyage, prévoyez au minimum une semaine si vous voulez faire l’ensemble du triangle cutlurel et partir à la découverte de la nature sri lankaise. Vous croiserez peut-être des éléphants sauvages, verrez surement le plus beau paysage de votre vie et goûterez à de très bons plats

>> Réserver un vol pour le sri lanka 

Notre séjour dans le traingle culturel au Sri Lanka

Le train : première expérience sri lankaise

Pour le train, beaucoup plus simple qu’en Inde. Il a suffit de se rendre directement au guichet et de choisir notre destination. On a réservé dès le premier jour tous les trajets que l’on souhaitait faire à partir de Colombo vers Habarana et vers Galle. Les trains, comme en France, ont plusieurs classes, 3ème classe, 2ème classe et 1ère classe.

Pas de 1ère classe disponible pour le train vers Habarana, donc on prend un billet classique. Seul petit bémol, le train part à 5h30, on doit donc être très tôt à la gare… Sur internet il était mentionné que c’était la guerre pour arriver jusqu’au train, même le matin. Par précaution on arrive à 5h et par chance les quais sont quasiment vides. Peut-être est-ce du au fait que nous sommes en plein milieu de la semaine ? Un monsieur composte nos tickets avant de nous laisser accéder au quai en nous précisant à quel quai nous devons nous rendre… EASY !

En attendant le train, des panneaux indiquent les heures de départs selon chaque destination. Un train entre en gare 20min avant notre départ. 10min plus tard il n’a toujours pas bougé et le train précédent le nôtre n’est plus affiché à l’écran. On se renseigne et c’est bien le train en gare depuis 10min qu’il faut prendre. On montre dans le train un peu au pif. Chaque wagon a des places numérotées mais rien ne nous indique quel wagon on doit prendre. C’est au retour qu’on se rendra compte que l’on avait des billets 2ème classe et qu’on a voyagé dans la 3ème. Mais, à vrai dire, rien ne les différencie vraiment à par les sièges, uniques en 2ème classique et des banquettes multiples en 3ème. Niveau confort, je me demande même si ces fameuses banquettes ne sont pas plus confortables que les sièges uniques. Puisque lorsqu’il n’y avait personne j’ai pu me coucher sur la banquette 😉

C’est parti pour plus de 5 heures de train. Mais on ne se rend pas encore compte du voyage qui nous attend. Il est 5h30 à peine et même s’il fait déjà chaud, c’est supportable. On roule fenêtres ouvertes et 3 ventilateurs tournent sans cesse dans le wagon. Le train ne va pas bien vite. Je pense, au début, que c’est le temps de quitter la gare mais la vitesse ne vas pas vraiment changer tout au long du trajet…

A cette heure matinale, il y a beaucoup de travailleurs et d’écoliers dans le train. Certains vont même jusqu’à faire 1h de train pour rejoindre leur travail ou leur école. Les paysages défilent et la ville laisse place aux champs. Le levé de soleil sur la jungle sri lankaise et ses rizières est magnifique. Je n’en rate pas une miette et impossible de me décoller de la fenêtre pendant plus d’une heure tellement le spectacle est magnifique…

Les vendeurs ambulants se succèdent dans le train. Ils vendent des beignets, des légumes, des fruits, des boissons, des glaces, des jeux à gratter, des journaux… Ils entrent à chaque stop et passent et puis repassent sans cesse dans le wagon jusqu’au prochain arrêt. Dans l’air, des odeurs sucrées et d’épices s’ajoutent à la chaleur humide du wagon. Plus les heures passent plus la chaleur se fait ressentir. Mais un bras en dehors de la fenêtre c’est supportable. Je vais d’ailleurs attraper un coup de soleil… sur un seul bras !

Habarana et Dambula

Après plus de 5 longues heures de train, on arrive enfin à destination. Le train s’est arrêté plusieurs fois pendant 15/20min en route mais heureusement à chaque gare il y a un panneau avec le nom du stop. Donc si tu ne veux pas te perdre ou râter ton arrêt il suffit de regarder rapidement le panneau de la gare.

Cependant certains arrêts sont très rapides, certains sont là juste pour marquer le coup j’ai l’impression et à d’autres on attends pendant plusieurs longues minutes que le train reparte. Donc avant de sortir pour acheter de l’eau ou quelque chose à grignoter assure toi que le train va rester un moment à quai pour ne pas qu’il parte sans toi. De toute façon les vendeurs ambulants sont là pour ça.

La gare de Habarana est minuscule. A peine le train à quai, plusieurs tuktuk se précipitent pour récupérer les gens qui sortent du train. On check notre map et on est à 3km de notre guesthouse. Les négociations commencent et on sent bien que l’on a quitté l’Inde… 300 rps soit 1,60€ pour faire moins de 5min de course. Alors qu’en Inde pour 0,50€ on faisait 30min de Uber. Mais bon c’est 1€ après tout, on vient de faire 5 heures de train, il fait chaud et nos sacs sont lourds. Ce n’est pas le moment de négocier.

On arrive à notre guest house Freedom loving. Une autre touriste australienne qui occupe la chambre voisine à la notre est déjà là. En fait il s’agit de chambre avec salle de bain appartenant à des locaux. Pas de réception, donc l’australienne vient de contacter notre hôte pour qu’elle nous ouvre. C’est son petit frère, qui est tuktuk dans la vie, qui vient nous ouvrir. Les chambres et la salle de bain sont sommaires mais assez propre avec le stricte minimum. Un peu déçu par l’amplement du guest house excentré et accessible qu’à travers un chemin boueux. Nous l’avions choisi parce qu’il proposait des vélos à la location sur Booking.com, mais tout semble fermé aux alentours. Cependant, le petit déjeuner servi par la propriétaire chaque matin par la propriétaire est excellent et fait maison ! Elle te fait découvrir les mets sri lankais si tu le souhaites.

petit déjeuner sri lankais

Habarana est un petit village, où tu trouveras quelques restaus. Il n’y a pas grand chose faire mais c’est au coeur du traingle culturel. Cette ville permet donc de rejoindre l’ensemble des villes aux alentours très facilement en scooter comme nous avions choisi ou en tuktuk.

On trouve un restaurant sympa, le Windy Corner, chez qui on reviendra à 2 reprises. Les plats très bons et variés, note spéciale pour le riz fris au poulet et la grillade de poisson accompagnée de frites et de salade. Le midi ils proposent des buffets sri lankais. Le patron est très sympa et discute avec tous ces clients. Il a un pot tuktuk dont il peut vous donner son contact si besoin pour visiter les différents sites du triangle culturel.

Pour la petite anecdote, le restaurant sert de la bière, mais n’a officiellement pas le droit… Du coup on fait comme si nous buvions du thé… 😉

Nous avons fait le choix de louer un scooter juste à côté du restaurant à l’hôtel Prasanna Guest House. Apparemment ils louent des scooters, des jeep, proposent des activités ainsi que des chambres à louer. La sentence tombe, 45€ pour les 3 jours contre 3€/jour en Inde. Après négociation on arrive à baisser le tarif à 10€/jour mais quand même la différence est frappante et on se dit que l’on va devoir revoir notre budget.

On commence par faire un tour dans Habarana et on tombe sur un restaurant familial en bord de route.

 

On se rendra compte que la plupart des restaurants et boutiques se trouvent plus du côté de Dambulla qui est beaucoup grand que Habarana. C’est la rue qui rejoint les deux villes qui est le plus animée.

Sigiriya : époustoufflant

Première attraction, Sigiriya ou le rocher du Lyon. Un immense site archéologique, ancienne capitale du Sri Lanka.

Le site de Sigiriya comporte est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982. Le Rocher du Lion est le rocher principal. L’entrée est donc plus chère. Le rocher du Lion se trouve au milieu d’une ancienne citadelle. L’autre rocher, Pidurangala, plus excentré, propose d’anciennes caves et inscriptions et une magnifique vue sur le rocher du Lion comme tu peux le voir plus bas. 

Avant de se rendre sur le site on a fait quelques recherches. La citadelle est composée principalement d’un jardin avec des poins d’eau. Il y a également des fresques et les pattes du lion sculptées en bas du rocher. Le Rocher du Lion est bien sûr plus touristique donc très bien aménagé avec de nombreux escaliers qui t’emmènent jusqu’au sommet. Mais aussi beaucoup de monde t’accompagne pendant la montée. Je te laisse en juger par toi même sur les photos de TripAdvisor. 

Le prix de l’entrée 5000 rps sri lankaise, soit 27€ pour une excursion de 1h environ.

Sur les conseils des Sri Lankais, on a décidé de faire le rocher en face de celui du Rocher du Lyon, Pidurangala. Premièrement parce que le prix est divisé par 10, soit 500 roupies/personne pour monter pour une vue similaire, voire plus sympa puisque qu’on peut admirer le rocher du Lion de toute sa hauteur plutôt que de se trouver dessus directement. Il y a moins de monde mais la montée est surement un peu plus sportive.

Au départ se trouvent des caves sacrées avec des inscriptions et des fresques. Les femmes peuvent y rentrer uniquement avec les jambes et les épaules couvertes. Puis la montée démarre avec quelques escaliers au début puis vers la fin il faudra un peu escalader mais ça vaut vraiment le détour ! De toute façon, le chemin est ombragé donc tu n’es pas en plein soleil, plus agréable pendant la montée. Surtout si tu arrives à 12h comme nous… Quelle bonne idée ! Je te conseille d’y aller soit très tôt le matin pour le point de vue vers le levé du soleil, soit en fin de journée pour le coucher du soleil côté Rocher du Lion si le temps te le permet.

Donc 30min de randonnée plus tard, on arrive à une première plateforme avec une immense statue sculptée à même la pierre. C’est ici que se trouve le point du vue levé du soleil. Et la vue est magnifique.

Pidurangala sri lanka

On continue quelques mètres plus loin et là c’est le début de l’escalade. Il faut grimper quelques rochers pour le bouquet final avec une vue à couper le souffle. Je vous laisse en juger par vous même. 

 

Polonnâruwâ : un immense site de ruine

Ce site est aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982. Immense citadelle protégée au milieu de la jungle. Palais, temple, immenses bouddha, parlement… Les ruines de l’ancienne ville vous laisse imaginatif et rêveur. Polonnâruwâ fait plus de 140 hectares, donc la plupart des touristes sont en vélo, scooter ou même en tuktuk pendant la visite. Nous avons croisés de jeunes sri lankais qui faisait le tour à pied sous 40 degrés… Encore faut-il être insensible à la chaleur et avoir une bouteille d’eau sur soi…

Nous concernant on a fait le tour en scooter. Le site dispose de routes goudronnées et les chemins sont accessibles en scooter.

L’entrée pour le parc coûte 3250 rps la journée soit un peu moins de 20€. Le billet à 3 tickets, un pour le musée, un pour l’entrée du site de Polonnâruwâ et un pour le Buddha couché, un temple à l’intérieur du site. A noter que les billets sont à retirer au Polonnâruwâ Museum qui n’est pas au même endroit. L’entrée du Musée se situe à l’entrée de la ville à droite en venant de Habarana. Juste à droite après le cours d’eau puis encore à droite. Alors que le site se situe à gauche avant d’entrer dans la ville. Il faut le savoir puisqu’après avoir acheté les billets et fait un tour dans le musée on a tournée pendant 20min avant de trouver l’entrée du site. Le musée retrace l’histoire du site avec des maquettes de ce qu’étaient les ruines à leur époque. Le Musuem est intéressant le jardin et le lac qui l’entourent sont magnifiques.

 

Le site de Polonnâruwâ est immense et les ruines très impressionantes. Vous pourrez vous restaurer à l’intérieur et siroter de l’eau de coco fraichement coupée. Les toilettes sont également très propres et gratuites ! Allez jusqu’au bout pour la dernière attraction est selon moi la plus impressionnante. Et mention spéciale pour les singes du parc qui sont vraiment très drôles.

Les parcs nationaux : pas en Mai ! 

Nous n’avons pas fait les Parcs nationaux de Minneriya ou de Kaudulla.

Premièrement à cause du prix qui représentait presque 10% de notre budget initial. Il faut se remettre dans le contexte que nous arrivions d’Inde où la vie n’est vraiment pas chère… Et donc nous nous étions basé un peu sur la vie menée en Inde pour établir notre budget au Sri Lanka. Le Planificateur de voyage prévoit 26€/jour par personne pour l’Inde et 31€/jour par personne pour le Sri Lanka. Nous concernant on en a eu pour 48€/jour/personne tout compris en Inde, et Sri Lanka 45€/jour/personne. Sachant qu’en Inde nous avons fait beaucoup plus d’attractions et que nous avions un chauffeur les 15 premiers jours de voyage. Ce qui a représenté plus de 20% de notre budget final… La vie est clairement plus chère au Sri Lanka.

Quand pour la location du scooter on nous a annoncé 15€/jour alors qu’on en avait pour 3€/jour en Inde; on a compris que nous n’allions pas danser sur la même musique ici. Pour une sortie en Jeep avec chauffeur, c’est 8500 rps sri lankaise environ. 5000 rps l’entrée dans le parc et 3500 rps la jeep avec chauffeur, soit 43€/personne.

Après s’être renseignés à droite à gauche, pendant le mois de Mai les journées sont écourtées vers 15h/16h par de fortes pluies. Le triangle culturel se situe en plein centre de l’ïle, donc les précipitations sont beaucoup fortes et nombreuses. Il fait très beau le matin et orageux l’après-midi comme sur beaucoup d’autres îles à travers le monde. Plus on se rapproche des sommets, puis le temps est capricieux.

Et cet état de fait est accentué au milieu de l’année, bien que ce ne soit pas la saison des pluies, les habitants nous ont confirmé que c’était mieux de venir en fin d’année de Septembre à Février avec un temps parfait courant Décembre. Je tiens donc à dire que pour le coup, le Planificateur de voyage, que j’affectionne malgré tout, s’est un peu planté dans ses prévisions ici puisqu’il indique complètement l’inverse concernant le Sri Lanka, Mai étant considéré comme une bonne voire très bonne période sur le site.

Le meilleur moment pour observer les animaux des parcs, normalement en liberté, c’est en fin de journée quand les températures baissent. Cependant, à cause du temps, peu d’animaux sont visibles à cette période de l’année. Nous aurions pu apercevoir quelques éléphants de loin mais exit les … Donc on a fait le choix de ne pas faire ces parcs. Qui je pense doivent être magnifiques quand la météo est clémente.

Si tu as déjà été au Sri Lanka et que tu veux rajouter des infos qui pourraient servir au plus grand nombre n’hésite pas les rajouter en commentaire. Pareil si tu as des questions, ce serait un plaisir d’échanger avec toi !

Articles liés :

Galle un petit coin de paradis 

 

>> Réservez un hôtel dans le Triangle Culturel

 

>> Réserver des ativités au Sri Lanka

Cette entrée a été publiée dans Asie
Manon

Hello, moi c'est Manon. Ma passion c'est le voyage et j'ai décidé de réaliser mon rêve, tout plaquer pour partir faire le tour du monde. Je te partage ici mes découvertes et mes bons plans en espérant que cela te donne des idées et le goût du voyage si tu ne l'as pas déjà... ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!