• Manon SOBRAQUES

Voyager seul(e) pendant un road trip en Australie ?

Faire un road trip c’est toujours plus sympa à plusieurs, notamment pour partager les fabuleux souvenirs du voyage. Mais ce n’est pas toujours évident de trouver un compagnon de voyage disponible. Vos amis ne sont pas en vacances en même temps que vous ou n’ont tout simplement pas envi de se lancer dans la magnifique aventure du road trip !  Pas d’inquiétude à avoir, les australiens sont très chaleureux et accueillants. Ils sont hyper contents de rencontrer des touristes et d’échanger avec vous pour savoir d’où vous venez. On nous a même félicité pour avoir gagné la coupe du monde de Football 😉

Pour en savoir plus sur la demande de visa en Australie.


voyager seule


Sommaire

  1. Est-ce dangereux de voyager seul(e) ?

  2. Ce qu’il faut savoir avant de partir faire un roadtrip en Australie ?

  3. Ce n’est pas moins cher de voyager en van

  4. Le confort est secondaire

  5. Il ne faut vivre qu’avec l’essentiel

  6. Il faut aimer rencontrer des gens

  7. Conduire ne doit bien entendu pas être un problème

  8. Organiser son voyage et laisser place à l’imprévu

  9. Comment trouver des compagnons de voyages ?

  10. Couchsurfing

  11. Les aires de campings permettent de faire des rencontres

  12. PVT ou Visa Working Holidays

  13. Chiller sur la plage

  14. Trouver des amis en ligne

Est-ce dangereux de voyager seul(e) ?

Avant d’écrire cet article et surtout de lire « Petite » de Sarah Gysler, je me disais que oui, voyager seul(e), ca pouvait être dangeureux. Sarah Gysler voyage en auto-stop seul depuis 4ans sans argent. Elle a décidé de partir à l’aventure à 20 ans. Malgré des hauts et des bas, son histoire est un exemple.


voyager seul en autostop

En fait, je me rends compte que voyager ce n’est pas plus dangeureux que de voyager accompagner. En fait le tout est d’avoir un comportement responsable et d’être vigileant, que l’on soit seul ou à plusieurs.

Il peut nous arriver n’importe quoi, n’importe où, n’importe quand. Et on ne peut pas tout contrôler.

A partir de là, il ne faut pas s’empêcher de vivre mais rester maitre de ses actions en tout état de conscience. L’être humain a souvent tendance naturellement à voir le mal partout ou à se méfier constamment. C’est naturel, ca remonte à l’époque où l’être humain devait se battre pour survivre. Comme c’est très bien expliqué dans « Sapiens, une brève histoire de l’humanité » de Yubal Nora Harari. 

Dès lors que l’on sort de ce carcan qui veut que tout le monde nous en veut ou que tout le monde est un ennemi, on voit les choses différemment et on aprend à écouter son instinct. En effet, tout le monde n’a pas un bon fond et n’a pas toujours de bonnes intentions. Il ne faut donc pas faire confiance à n’importe qui bien entendu. Et le voyage, surtout seul, éguise notre instinct pour reconnaitre les gens en qui ont peut avoir confiance.

Sortir de sa zone de confort, se confronter à l’autre, à des cultures différentes et surtout cottoyer des gens complètement différents de notre entourage nous pousse à nous ouvrir l’esprit et à apprendre des autres. Sarah Gysler dit dans son livre « je ne savais même pas que des gens comme ça pouvaient exister » et je trouve cette phrase magnifique. Par là j’entends, des gens avec cette façon de penser et de voir les choses.

Ce qu’il faut savoir avant de partir faire un roadtrip en Australie ?

Voyager en Australie en road trip est selon moi la plus belle façon de découvrir ce pays. Cependant, ce n’est pas un mode de voyage qui peut convenir à tout le monde. Il faut prendre conscience des conditions de voyage que nous impose le roadtrip.


voyager seul en road trip en australie

Ce n’est pas moins cher de voyager en van

En effet, pour celles et ceux qui pensent que voyager en van ou faire un road trip sera moins cher qu’un mois à l’hôtel peuvent se tromper… En tout cas, tout dépend du mode de voyage que vous recherchez. En effet, si vous vous contentez des espaces de campings gratuits et que vous cuisinez vous même avec les moyens du bord, vous pouvez vous en sortir pour pas grand chose. Hormis la location du van qui elle atteint facilement 1500€/mois. Le mieux est de pouvoir acheter un van pour le revendre à la fin de voyage si le temps nous le permet.

Pour en savoir plus sur le budget d’un road trip en Australie. 

Le confort est secondaire

Si vous choisissez l’option camping gratuit, vous n’aurez pas accès à une douche tous les jours. Il va falloir rivaliser d’inventivité pour rester propre. Puisque si vous n’avez pas accès à l’eau non plus ou que votre réserve d’eau est vite, les lingettes seront vos meilleures amies ! D’où l’importance de s’organiser soit pour alterner entre camping gratuit et payant pour avoir au moins une douche un jour sur deux. Ou alors prévoir de l’eau disponible tous les jours à bord ou à l’extérieur. D’autre part, ne vous attendez pas à dormir sur un lit king size. Vous dormirez sur des banquettes avec parfois l’obligation de refaire votre coin lit tous les jours. Ca reste confortable, ne vous inquiétez pas. Après tout dépend de votre véhicule…

Il ne faut vivre qu’avec l’essentiel

Si vous ne savez pas quoi mettre dans votre valise, ne prenez que l’essentiel ! Et surtout prenez un sac à dos, ce sera plus pratique pour le ranger dans le van. Un van ça doit être l’équivalent de 5m2 qui vous serviront de chambre, de salle de bain, de cuisine et de salon pendant plusieurs semaines. La place est rare et donc chère. Ne vous emcombrez pas. Il faut garder de la place pour vos courses ! et les bières, c’est quand même plus important qu’un fer à lisser non ?

Il faut aimer rencontrer des gens

Si vous êtes de nature timide, ce sera un super exercice. En Australie, les gens adorent parler. Donc dès que vous vous arrêtez sur une aire, il n’est pas rare que les gens viennent discuter avec vous. Si vous êtes plutôt du genre ours, il faudra vous éloigner des coins touristiques et préférer les campings dans la fôret. Cependant, gardez en tête que c’est toujours plus sympa de boire l’apéro à plusieurs ou de partager un bon repas que d’être seul. Et vos nouveaux amis vous feront forcément un retour d’expérience de ce qu’ils ont visité, super pour moduler son trip.

Conduire ne doit bien entendu pas être un problème

Qui dit road trip, dit vadrouiller d’un point A à un point B, régulièrement, voire tous les jours !  Donc si vous comptiez vous dorer la pilullle au soleil pendant deux semaines c’est raté ! Il faut prendre conscience que vous ferez entre 1h et plusieurs heures de route chaque jour. Et donc que vous changerez d’endroits régulièrement. La route peut être fatiguante et surtout répétitive. Donc si vous êtes seul(e) tout le voyage, anticipez.

Organiser son voyage et laisser place à l’imprévu

Il important d’avoir une idée générale de l’itinéraire de son road trip. Cela va vous pemettre de créer un budget et surtout de louer le van en fonction de l’itinéraire. Cependant, laissez place à l’imprévu. N’ayez pas peur de prendre une route dite « Tourist Drive » même si votre GPS indique de continuer sur l’auto-route. Tous les chemins mènent à Rome et la route sera beaucoup plus intéressante. A moins que bien entendu la « Tourist Drive » aille dans le sens inverse de votre direction…

Comment trouver des compagnons de voyages ?

Elle est là la vrai question. Certain(e)s voyage seul pour se retrouver mais d’autres parce qu’ils n’ont pas le choix.  Ou tout simplement, vous vous rendez compte que finalement ce n’est pas fait pour vous de voyager seul et que vous avez besoin de partager vos aventures. Des solutions existent pour trouver des partenaires de voyage.


trouver des personnes avec qui voyager

Couchsurfing

Vous pouvez commencer par passer quelques jours chez un inconnu grâce au système du Couchsurfing. C’est gratuit et ca permet de rencontrer des gens. Pour les premiers jours le temps de se remettre du décalage horaire, c’est l’idéal.

Les aires de campings permettent de faire des rencontres

Comme je le disais plus haut, les gens adorent parler dans les campings. N’hésitez pas à aller vers eux avec n’importe quel prétexte pour engager la conversation. C’est ça l’esprit camping, le partage et l’échange. Vous trouverez surement des compagnons de route pour quelques jours.

PVT ou Visa Working Holidays

Avoir un Working Holidays Visa vous permet de travailler tout en voyageant en Australie. Si vous trouver du travail dans une ferme, un camping ou encore un restau vous aurez de fortes chances de trouver des personnes dans le même cas que vous. Pourquoi ne pas voyager ensemble pendant quelques temps ?

Chiller sur la plage

Sur la plage dès 16h, bom nombre d’australiens et de touristes se rassemblent pour boire un verre ou faire des barbucs géants. C’est l’occasion de vous inscruster et de vous présenter. Vous nouerez forcément des relations.

Trouver des amis en ligne

Si vous êtes vraiment trop timide, vous pouvez aussi trouver des partenaires français sur les groupes Facebook, notamment sur Les français à Sydney, les francais à Melbourne ou encore les Françaises en Australie, groupe dédié aux filles !

Si vous préférez la compagnie des australiens pour améliorer votre anglais, vous pouvez également tester Australia Road Trip, ou encore Australia.com . 

Voyager seul(e) est une porte ouverte sur vous même et sur les autres. Bien que ce soit difficile de sauter le pas, la finalité vous offrira une belle évolution et vous ne serez surement plus le/la même. Profitez-en pour faire table rase de tout ce qui vous pollue aujourdhui pour redémarrer sur de bonnes bases. Le tout bien entendu avec précautions.

Si vous avez déjà voyagé seul(e), pouvez-vous me raconter votre expérience en commentaire ?

0 vue0 commentaire