• Manon SOBRAQUES

Etre bénévole pour une association au Pérou

C’est de plus en plus l’objectif des gens qui souhaitent partir en voyage et découvrir le monde. Voyager oui, mais voyager responsable. Je rencontre beaucoup de monde prêt à se lancer dans cette belle aventure qu’est le voyage solidaire, le voyage humanitaire… Peu importe comment on appelle cela, le but c’est de voyager tout en aidant son prochain. C’est ce que l’on a fait avec l’association Mahilao lors de notre voyage en Inde.

Il faut savoir que pour aider une association, il existe des milliers de façons, entre autres :

  1. faire un don

  2. donner de son temps pour monter un projet sur place et participer physiquement au projet (ex : construire une école, distribution alimentaire….)

  3. donner de son temps et de ses compétences à distance (ex : récolte de fond, s’occuper de la communication de l’association, trouver de partenaires…)

Avant de se lancer dans un projet associatif à l’étranger, il est important de trouver une association sérieuse et qui a de réelles intentions de faire bouger les choses sur une problématique donnée.

L’association Mi Otro Mundo au Pérou par exemple est une de ces associations.



Sommaire

  1. L’école Mi Otro Mundo

  2. Objectif

  3. Les projets de l’école

  4. Les volontaires de l’association

  5. Leur rôle

  6. Budget nécessaire

  7. Démarche pour devenir volontaire

  8. L’histoire des volontaires

  9. Anouk

  10. Alix et Max

  11. Participer à notre projet

  12. Voter pour la meilleure grimace sur Instagram

  13. Faire un don à l’association

  14. Pour vous remercier

L’école Mi Otro Mundo

Objectif

Mi Otro Mundo a été créée il y a 13 ans par deux français et deux péruviennes dans le but de permettre aux enfants de Zapallal, un bidonville à 2h du centre de Lima, d’avoir accès à l’école et à une éducation suivie et adaptée. En effet, les écoles déjà existantes étaient surchargées d’enfants car trop peu nombreuses et le niveau des élèves pitoyablement bas. A tel point que la majorité des enfants quittaient l’école avant même d’avoir atteint la 6ème. Que ce soit pour des raisons économiques pour aider leur famille par exemple (même si le travail des enfants est interdit au Pérou) mais aussi par désintérêt scolaire. Ces enfants se retrouvaient la plupart du temps dans la rue à mendier sans avenir professionnel et sans compétences. La majorité ne sachant même pas lire et écrire.

Les créateurs de cette école se sont rencontrés pendant un volontariat dans une autre école au Pérou et se sont rendu compte de l’importance de faire quelque chose pour ces enfants et ainsi leur permettre d’avoir une éducation digne de ce nom. Afin de garantir un niveau correct dans chaque matière et de permettre aux enfants d’avoir un bel avenir ils ont décidé de créé Mi Otro Mundo. Le modèle de l’école est le suivant : une école maternelle et primaire pour les enfants de 3 à 12 ans dans des classes suivis par un seul professeur tout au long de l’année avec une vingtaine d’élèves par classe en moyenne. La plus grosse classe comporte 29 ans élèves et la plus petite seulement 7 élèves.

Mais un second problème se pose, le désintérêt des familles quant à la scolarité de leurs enfants. Il faut remettre les choses dans leur contexte. Nous sommes dans un bidonville du Pérou où les préoccupations  premières sont l’accès au logement et  à la nourriture pour toute la famille. Beaucoup n’ont pas accès à l’eau courante ni à l’électricité, ou alors seulement 2 fois par semaine et n’ont pas internet. Ce sont d’ailleurs les deux critères principaux qui déterminent la classe sociale au Pérou. Si tu as accès à l’eau et à internet, tu fais parti des riches et vice versa.  Les mamans ne travaillent pas et les papas sont souvent en déplacement à la recherche de petits boulots à droite à gauche pour subvenir aux besoins de leur famille.

Dès lors, afin de responsabiliser les familles quant à la scolarité de leurs enfants, voici ce que Mi Otro Mundo a mis en place :

  1. des frais de participation sont demandés à hauteur de 400€ par an pour chaque enfant

  2. les parents doivent venir chercher leurs enfants chaque soir à l’école ou faire un mot indiquant qu’ils ont le droit de partir seul de l’école

  3. chaque enfant dispose d’un cahier de liaison qui doit être signé chaque soir par les parents et chaque matin par le professeur (ce carnet permet de noter les problèmes de comportement éventuel ou les changements de planning).

  4. Chaque enfant reçoit un agenda à chaque rentrée afin de pouvoir se responsabiliser en notant ses devoirs

Les projets de l’école

Depuis sa création, de nombreux projets ont déjà vu le jour au sein de l’école :

  1. réhabilitation des locaux

  2. aménagement des classes (tables, chaises, tableaux…)

  3. fourniture d’un uniforme pour chaque enfant

  4. aménagement du terrain de sport

  5. création d’une bibliothèque et d’une salle informatique

  6. pour profiter de l’ensoleillement annuel dans le désert, panneaux solaires installés sur le toit de l’école

Il y a encore plusieurs projets en suspend en attente de fonds :

  1. Création d’un préau pour protéger les enfants du soleil pendant les cours de sport

  2. Réhabilitation du potager pour nourrir les enfants le midi

  3. Aménagement d’une salle de sieste pour les plus petits

  4. Avoir une personne à temps plein pour encadrer les volontaires

Les volontaires de l’association

Les volontaires sont les bienvenus toute l’année pour aider l’école à se développer et animer les ateliers éducatifs auprès des enfants. Mais aujourd’hui cela se fait à petite échelle grâce au bouche à oreille principalement. Il n’y a pas de structure d’encadrement et les volontaires doivent être très autonomes.

Leur rôle

Le rôle des volontaires au sein de l’association dépend du profil de chacun et de ses compétences. Même si au fur et à mesure des besoins se font sentir et sont récurrents. Comme par exemple une visite médicale chaque semaine avec chaque enfant afin de déceler d’éventuel problèmes et d’alerter les parents. Max, un volontaire, médecin de profession, a décidé de mettre en place, avec la précieuse aide d’Alix, un guide pratique pour permettre à chaque volontaire de reprendre les visites médicales après son départ.

Il y a aussi l’animation d’ateliers éducatifs menée avec enthousiaste et beaucoup d’énergie par Anouk, psychologue pour enfant dans la vie. Anouk, Max et Alix ont mis en place 3 ateliers par semaine, un atelier créatif, un atelier sportif et un atelier préventif/éducatif.

Par exemple, l’atelier créatif va permettre de faire une après-midi pate à sel, l’atelier sportif pour différentes activités liées à l’univers du cirque, et l’atelier éducatif auquel on a participé avait pour but de démystifier la visite chez le médecin pour les plus jeunes en les mettant en situation avec leur propre doudou.

Budget nécessaire

Les volontaires ne sont bien entendus pas rémunérés pour leur activité, c’est une aide totalement bénévole. Cependant ils sont logés dans une maison au sein de l’école avec 2 chambres, une cuisine équipée, internet et une salle de bain partagée avec la famille de la gardienne de l’école qui vit également sur place dans la maison voisine.

Les transports au Pérou et la nourriture ne sont vraiment pas chers, on peut manger pour 2,5€ par jour par personne et se déplacer pour moins de 0,50€. Selon les volontaires interrogés un budget mensuel de 200€ sur place est nécessaire. Soit moins cher qu’un voyage par ses propres moyens, avec en plus l’assurance d’être utile !

Il reste également à la charge du volontaire le billet d’avion pour venir sur place, en général 600€ aller/retour. Les volontaires en profitent en général pour voyager en Amérique du Sud avant ou après leur volontariat. Enfin, il ne faut pas oublier l’assurance voyage entre 10 et 30€/mois selon l’assurance choisie.

Démarche pour devenir volontaire

Pour devenir à ton tour volontaire, il suffit de contacter l’association directement ici.

Selon la durée du volontariat il y a des démarches administratives à effectuer notamment pour le visa. Pour un volontariat de moins de 3 mois pas de visa nécessaire. Pour plus de 3 mois soit on sort du pays quelques jours avant la date d’échéance et on revient. Cela rallonge le visa de 3 mois supplémentaires. Mais cette technique peut s’avérer coûteuse en temps et en argent puisque Lima ne se situe pas à côté d’une frontière.

L’autre méthode serait de demander une extension de visa directement auprès de la banque à Lima. C’est environ 11 soles soit 3 ou 4€.

L’histoire des volontaires

Anouk

Alix et Max

Participer à notre projet

En accord avec les responsables de l’association, nous avons décidé de mettre notre pierre à l’édifice et d’organiser une collecte de fonds afin d’aider les volontaires et Mi Otro Mundo dans la mise en place des différents projets. Aider une association est très tentant mais c’est toujours un casse-tête. Il est légitime de se demander si les fonds seront réellement utilisés pour l’asso en question et quels sont les projets mis en place une fois l’argent récolté ? Je me suis dit que te parler moi-même de l’asso et de suivre leur évolution te permettra de savoir pour qui et pour quoi tu donnes exactement !

Voter pour la meilleure grimace sur Instagram

Afin de récolter des fonds tout en faisant plaisir aux enfants, nous avons organisé un concours de grimace suite auquel 3 enfants ont été tirés au sort. C’est à notre communauté de voter pour la meilleure grimace directement sous mon post Instagram. Les règles sont simples :

  1. commenter le post avec le numéro de votre grimace préférée

  2. suivre le compte les Pépites du monde, Mi Otro Mundo a une page Facebook.

  3. Taguer 2 amis pour leur faire découvrir l’association et le projet

Faire un don à l’association

Afin de valider votre participation et participer à notre levée de fond, nous avons créé une cagnotte Gofundme. Il n’y a pas de minimum de participation, ni de maximum évidemment, chacun donne ce qu’il a envi de donner. Les fonds seront entièrement reversés à Mi Otro Mundo pour permettre aux enfants des bidonvilles d’apprendre à lire et à écrire dans les meilleures conditions possibles pour un meilleur avenir.

Faire un don

Pour vous remercier

Pour vous remercier de votre participation et pour vous faire découvrir le Pérou, j’ai également décidé de faire un tirage au sort parmi les donateurs. Le ou la gagnante recevra un colis tout droit venu du Pérou dans sa boîte aux lettres pour découvrir ce pays et ses saveurs !

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout